Pompes

A QUOI ÇA SERT UNE POMPE DE PISCINE ?

La filtration est le « poumon » de votre installation et a pour tâche de purifier votre eau de piscine. La pompe a pour fonction essentielle de faire circuler l’eau dans le bassin et les canalisations. C’est un élément important, et même essentiel. C’est le « cœur » de votre piscine.

C’est la pompe qui met en mouvement l’eau. Elle l’aspire par l’intermédiaire des skimmers ou des bondes de fond du bassin ou du bac tampon (dans le cas d’une piscine à débordement ou miroir).
La pompe fait ensuite passer l’eau par le filtre (cartouche, sable, diatomées…) afin de la débarrasser des impuretés, et la réinjecte via les buses de refoulement.

Pompe Piscine

QU’EST-CE QU’UNE POMPE DE PISCINE ?

La pompe est constituée de 3 parties :

Le pré filtre, placé à l’avant de la pompe, reçoit directement l’eau de votre bassin, il récupère et bloque les plus grosses saletés, feuilles, brindilles… qui pourraient endommager la pompe. Son couvercle transparent permet de vérifier l’état de salissure.

Le corps de la pompe est constitué d’un système de turbine qui aide le mouvement de l’eau.

Le moteur entraîne la turbine de pompe et permet la circulation d’eau. Il est le principal acteur dans le nettoyage de votre piscine. Il met l’eau en mouvement, l’injecte dans le système de filtration, avant de lui permettre d’être renvoyée dans le bassin par l’intermédiaire des buses de refoulement.

La pompe de piscine permet la circulation de l’eau dans le système hydraulique et dans le bassin.

Schema Pompe Piscine

COMMENT CHOISIR SA POMPE DE PISCINE ?

En fonction des caractéristiques de la piscine

Le volume de votre bassin :

la totalité de votre piscine doit être filtrée en 6 heures. Il vous suffit de diviser le volume de votre bassin par 6, et vous aurez une approche du débit utile de votre pompe.

La longueur de vos canalisations ou la distance entre votre bassin et le local technique :

l’eau fonctionne en circuit fermé, en aller et retour. Plus la distance d’aspiration et de refoulement est longue, plus la pompe devra être puissante et performante (vous devez proportionner le filtre en fonction de la puissance de cette dernière). La distance reliant la piscine et la pompe doit être la plus courte possible, avec un minimum de coudes (réduit et ralentit la circulation d’eau).

Les tuyauteries doivent avoir un diamètre suffisant pour permettre à l’eau de circuler rapidement et dans des volumes importants. En règle générale, pour une piscine hors sol, vous avez des tuyaux de Ø 40, pour une piscine traditionnelle des tuyaux de Ø 50, pour un volume de 100 m³ des canalisations en Ø 63.

La pompe doit être placée le plus près possible du bassin. Plus elle sera éloignée plus il lui sera difficile de faire venir l’eau, et de la réinjecter (il faudra alors surdimensionner la pompe et le filtre…).

Le dénivelé entre le local et la piscine a une influence sur la perte de charge.

Dans la mesure du possible, placez votre pompe en dessous du niveau de l’eau de votre piscine pour éviter le désamorçage (20 ou 30 cm sont suffisant).

Votre filtration (filtre à sable, filtre à diatomée, filtre à zéolite ou filtre à cartouche) : certaines pompes ne sont pas compatibles avec certaines filtrations. Elle sera plus performante si votre filtre est propre.

Le traitement de votre eau :

Certaines pompes ne sont pas compatibles avec le sel ou le PHMB.
Si le couvercle du préfiltre de votre pompe est en polycarbonate, avec un traitement au PHMB est déconseillé. Un nombre de buses de refoulement suffisant pour pouvoir absorber le débit de refoulement de votre pompe.

Conseil du pro :

En règle générale, la puissance de la pompe se calcule en fonction du volume d’eau de votre piscine divisée par 6, arrondi à l’unité supérieur, majoré de 20 ou 30% pour tenir compte des différentes contraintes.

Exemple : vous avez un bassin 8 x 4 x 1,50 de profondeur, le volume est de 48 m³.

48 m³ : 6 heures (temps de filtration complète de votre bassin) = 8m³/heure

Puis, vous appliquez une majoration de 20%, liée à la perte de charge 8m³/heure x 20% = 9,6 m³

Vous choisirez une pompe avec un débit minimum de 9,6 m³/h

La pompe est très sollicitée, dans des conditions assez difficiles (humidité, sel, chaleur….), elle doit donc être parfaitement dimensionnée à votre piscine et ses contraintes.

En fonction du prix :

Le prix des pompes est variable, Il dépend des caractéristiques suivantes.

Sa puissance et son débit,
Si elle est monophasée ou triphasée,
Si elle a une, deux ou trois vitesses,
Si elle est de marque réputée,
Si elle est innovante,

La pompe est un des éléments les plus sollicités de votre installation, Il est certain qu’elle sera soumise à des conditions difficiles (humidité, produits chimiques, fonctionnement intensif…). Il est important de la choisir avec soin et ne pas hésiter à faire jouer le rapport investissement/robustesse/sécurité/fiabilité.

Adaptez donc votre pompe à vos besoins.

LES DIFFÉRENTS TYPES DE POMPE DE PISCINE

Caractéristiques communes

La puissance : la plus petite, 0.35 CV, sa puissance ne permet pas d’utiliser des robots hydrauliques. A partir d’une puissance ¾ de CV ou plus, vous pouvez utiliser un robot hydraulique.

Le débit : c’est la quantité d’eau que la pompe peut absorber ou filtrer en une heure. La « règle » est que la totalité de votre bassin puisse être filtré en moins 6 heures.

Elles ont un préfiltre plus ou moins volumineux, qui retient les plus gros débris.

Elles possèdent un fort débit pour une pression faible.

Les différences

Elles peuvent être en monophasé ou triphasé (selon les modèles). En fonction de l’installation électrique de votre maison, optez pour une pompe monophasée, ou une pompe triphasée.

Elles peuvent être centrifuges ou auto amorçantes.

La Pompe centrifuge :

Le système est simple, la pompe déplace l’eau d’un point A (aspiration, skimmers, bonde de fond…) vers un point B (buses de refoulements) grâce à la force centrifuge. Ce mouvement est possible grâce à une roue à aube ou à une hélice située dans le corps de la pompe. Par l’effet de rotation, la roue entraîne l’eau pompée par aspiration, puis par l’accélération, l’eau se retrouve contrainte de ressortir par les refoulements. La différence de pression entre l’entrée et la sortie détermine le débit.

Ces pompes sont souvent de petites tailles, faciles à intégrer dans des locaux techniques réduits, ou dans un local enterré.

Peu onéreuse et peu bruyante.

Le débit de ces pompes est moindre que celui d’une pompe auto-amorçante.

La pompe auto amorçante :

C’est le système le plus commun, le plus répandu de nos jours, et celui à privilégier.

Le principe de fonctionnement est le même que la pompe centrifugeuse. Mais cette dernière se met à fonctionner de manière automatique en détectant l’arrivée d’eau (après remplissage du préfiltre).

Le niveau sonore est plus ou moins élevé.

Si vous fixez la pompe au sol, mettez un isolant (ou silentbloc) en dessous, les vibrations et le bruit seront atténués.

Pour une efficacité et une puissance similaire, choisissez celle qui sera la moins gourmande en électricité.

Plus la puissance est élevée plus elle sera onéreuse, d’où l’intérêt de bien choisir sa pompe en fonction de son volume d’eau et des autres contraintes énoncées dans cette page.

Elle est en contact permanent avec l’eau et les produits chimiques, choisissez une pompe en adéquation avec votre traitement et conçue pour résister aux corrosions éventuelles provoquées par ce dernier.

Elles peuvent avoir une, deux ou trois vitesses.

Une pompe à 2 ou 3 vitesses vous permet un réglage précis du débit de pompage en fonction de vos besoins.

La vitesse « normale » vous permet de filtrer et purifier votre eau de manière optimum, de manière alternée (12h par jour par exemple).

La deuxième vitesse : au lieu de filtrer 12h par jour, vous filtrez en continu, mais à vitesse réduite, ce qui va permettre de réaliser jusqu’à 75% d’économie sur la consommation d’électricité et de réduire le bruit de la pompe.

Ce système est appréciable quand il y a grande affluence dans votre piscine et vous permet d’ajouter des équipements comme des cascades ou des jets tout en gardant une filtration optimum.

La garantie peut variée entre 1 an et 3 ans.