Conseil pour bien installer votre Aquabike

L’installation d’un vélo de piscine ne requiert pas de compétences particulières et tout a été pensé pour que vous puissiez profiter rapidement de votre nouvel équipement. Voici la marche à suivre pour installer votre Aquabike sans risques !

La procédure d’installation de l’Aquabike

L’installation de votre vélo aquatique ne devrait pas présenter de difficultés majeures. Un manuel vous sera en effet livré avec l’appareil. Des instructions simples et détaillées vous indiqueront la marche à suivre. De manière générale, les petits éléments sont déjà montés et il ne vous reste qu’à assembler les parties principales. Les vélos de piscine vendus sur Piscineshop sont en plus dotés d’un système de serrage Click & Turn qui évite de se blesser lors des manipulations et réglages.

Pour descendre le vélo dans l’eau, les roulettes étanches feront le travail en douceur et vous ne devriez pas avoir à soulever l’appareil. Vous amènerez sans difficultés l’aquabike au bord de la piscine avant de le faire rouler le long de la paroi puis au sol jusqu’à la position choisie dans le bassin.

Conseil  : Pour plus de sécurité, nous vous recommandons d’être accompagné pour réaliser cette procédure.

Les précautions à prendre pour une installation sans risques

Les vélos de piscine sont généralement équipés d’embouts de protection anti-rayures en silicone. Veillez cependant à ne pas heurter les parois avec l’empiètement lors de la mise à l’eau pour ne pas risquer d’abimer le revêtement ou liner.

Le matériel d’Aquabiking est le plus souvent conçu pour résister à l’eau et aux différents traitements de piscine. Toutefois il convient de contrôler le pH de votre bassin avant d’y immerger le vélo, car un pH déséquilibré pourrait le détériorer. Idéalement, le pH doit être compris aux alentours de 7 pour vous assurer que les matériaux de votre vélo aquatique restent intacts tout en vous assurant un confort de baignade optimal. L’entretien de votre vélo de piscine est crucial pour l’utiliser dans de bonnes conditions le plus longtemps possible.

Quel vélo aquatique pour quelle piscine ?

Un vélo de piscine peut être installé dans tout type de bassin qu’il soit enterré, en piscine coque ou tubulaire. Sauf dans de rares cas, tous les revêtements sont également compatibles : liner, carrelage, mosaïque, PVC. L’installation est donc sans danger pour le revêtement.

Pour pratiquer l’Aquabiking, il vaut mieux que le sol de la piscine soit plat ou très légèrement incliné. Si votre bassin connait une forte pente, il vaut mieux opter pour un vélo clipsable à la paroi.

La seule contrainte réside dans la profondeur de la piscine qui ne devrait pas excéder 1 mètre 40 de profondeur pour pouvoir y installer un Aquabike se fixant par ventouses au fond du bassin.

Ces ventouses assurent une adhérence parfaite et donc une stabilité optimale même durant les efforts intenses. Si la hauteur dépasse 1 mètre 50, il vous faudra opter pour un vélo de piscine clipsable qui se fixe sur le bord du bassin et vous permet de pédaler en suspension dans l’eau.

Une profondeur minimale est aussi recommandée pour bénéficier de l’effet massant de l’eau sur tout le bas du corps. Même avec un vélo réglable en hauteur, 1 mètre 10 est un minimum sachant qu’idéalement, l’eau doit vous arriver à la taille lorsque vous pédalez.

Entretenir et prendre soin de votre Aquabike

Les vélos Aquabike sont conçus pour résister à des sollicitations répétées ainsi qu’à un contact prolongé avec l’eau de piscine traitée. Généralement composé d’éléments en acier inoxydable de qualité marine, un vélo de piscine ne craint donc ni la rouille, ni le sel, ni le chlore.

Cependant un entretien minimum doit être régulièrement effectué pour maintenir votre appareillage en bon état. Suivez nos conseils d’entretien et nos précautions d’utilisation pour assurer la longévité de votre Aquabike !

L’entretien régulier de votre Aquabike

Une fois tous les huit à dix jours, pensez à sortir votre Aquabike de l’eau pour le rincer à l’eau claire. Séchez-le ensuite avec un chiffon doux en coton ou microfibre. Si des saletés se sont déposées sur le vélo avec les intempéries ou la simple évaporation, profitez-en pour les éliminer en frottant délicatement.

Ces opérations de nettoyage sont aussi l’occasion d’inspecter l’Aquabike pour déceler précocement toute trace d’oxydation ou de calcaire. Celles-ci doivent être éliminées rapidement. Il existe des produits de polissage qui, appliqués au chiffon ou avec un tampon lisse, laissent un film d’oxyde de chrome sur l’inox qui va protéger votre vélo de l’oxydation due au chlore ou aux sels minéraux présents dans l’eau.

Contrôlez régulièrement le pH de votre bassin : un Ph trop acide ou basique pourrait endommager le film protecteur de l’Aquabike. Le pH d’une piscine doit être compris entre 6,5 et 7,5. Si ce n’est pas le cas, rétablissez l’équilibre à l’aide d’un traitement adapté. Une autre solution consiste à vous procurer un régulateur de PH automatique pour être sûr que le pH de votre piscine est toujours dans la norme. Sachez aussi que si votre bassin est couvert, les vapeurs chimiques des traitements utilisés stagnent plus longuement et votre vélo de piscine court un risque majeur d’oxydation. Pensez dans ce cas à procéder plus fréquemment au rinçage et soyez d’autant plus attentifs aux éventuelles traces de corrosion sur l’appareil.

Durant l’hiver ou si vous cessez d’utiliser votre Aquabike pendant une période prolongée, sortez l’appareil de l’eau pour le nettoyer et le remiser au sec. Prenez garde à le sécher soigneusement avec un chiffon, couvrez-le éventuellement pour lui épargner la poussière et rangez-le à l’abri de l’humidité.

Conseils d’utilisation et précautions d’utilisation

Pour préserver longtemps l’aspect neuf de votre Aquabike et éviter qu’il ne se détériore avec le temps, vous devez respecter certaines précautions d’emploi. Si certaines relèvent du simple bon sens, d’autres demandent de se référer à la notice d’utilisation de l’appareil.

Les produits d’entretien

N’improvisez pas avec des produits d’entretien non adaptés ! Il existe des produits spécifiques à l’inox. De même n’utilisez que des tampons ou éponges non abrasives pour ne pas rayer les surfaces, et un chiffon doux pour le séchage. Enfin lisez la notice du produit de lustrage avant toute utilisation.

Installation

Installer un vélo Aquabike demande de prendre quelques précautions. Lors des déplacements du vélo, utilisez les roulettes en inclinant l’appareil, évitez de le trainer au sol ou au fond du bassin pour ne pas endommager les patins protecteurs et ventouses. Faites-le glisser le long des parois, ne le laissez pas tomber au fond de l’eau et faites-vous aider si nécessaire pour le sortir de l’eau sans risquer de l’endommager.

Attention aux rayures

Soyez attentifs à ne pas rayer l’inox lors de son installation, mais aussi lors de l’utilisation de l’Aquabike. Les bagues peuvent par exemple rayer le guidon, mieux vaut les ôter avant toute manipulation de votre vélo ou séance d’entrainement.

Réparation de votre vélo Aquabike

Les parties métalliques étant composées d’acier inoxydable d’une grande résistance, les pièces les plus sujettes à l’usure sont le plus souvent les éléments rapportés comme les ventouses et les sangles de pieds. De même, la selle de l’Aquabike, tout comme une selle de vélo classique, pourra être changée régulièrement, surtout si vous pratiquer l’Aquabiking fréquemment ou de façon intensive.