Le traitement au sel

Le traitement au sel. Pour qu’elle piscine ?

L’électrolyse au sel convient à tous les volumes de piscines, quel que soient le revêtement et le mode de filtration.
Attention cependant, les équipements de la piscine, la pompe, le rouleau du volet immergé par exemple, doivent être compatible avec ce traitement.
L’électrolyse au sel a une forte tendance à faire fluctuer le niveau du pH, aussi il est judicieux de prévoir un régulateur de pH.
Si le bassin est sous abri ou s’il est couvert par une bâche ou un volet, il faut impérativement installer un contrôle Redox.

Les caractéristiques du traitement au sel 

Pas de traitement au sel sans mettre quelques kilos de sel dans l’eau de la piscine !

L’électrolyse au sel est un traitement automatique qui se suffit à lui-même. Il transforme le sel en puissant désinfectant, algide et fongicide.

La plupart des électrolyseurs sont à « inversion de polarité ». C’est un système auto nettoyant qui ôte le tartre des électrodes, en inversant régulièrement le sens du courant. Pour le bon fonctionnement d’une électrolyse sans inversion de polarité, il faut vérifier, une fois par mois, l’entartrage des électrodes, et les nettoyer.

Comment fonctionne le traitement au sel ?

La quantité de sel spécial piscine déposé dans le bassin, va dépendre du volume d’eau et de l’électrolyseur. En général il faut mettre entre 3 et 5 grammes de sel par litre d’eau.
Pour un rendement optimal de ce traitement, le pH est compris entre 7,2 et 7,4.
L’électrolyseur s’installe dans le local technique, en by-pass sur le circuit de filtration, après le filtre. Elle est asservie à la filtration, et raccordée au coffret électrique qui contrôle le système de démarrage de la filtration et donc celui du traitement.
Quand la filtration est en marche, l’électrolyseur commence le cycle de transformation.

Les électrodes recouvertes de métaux précieux créent le désinfectant. Les plaques ou des grilles en titane, dans lesquelles passe le courant basse tension, au contact de l’eau salée, transforment le sel en hypochlorite de sodium et en soude caustique, donc un chlore pur et naturel.

Ce chlore détruit germes, algues, bactéries, champignons et déchets organiques puis, au contact des UV, il se recombine avec la soude caustique et se transforme à nouveau en sel.

Lors d’une forte fréquentation dans la piscine ou d’une prolifération d’algues, il est possible de traiter le bassin avec un chlore choc sans stabilisant, ou d’effectuer une sur-chloration si l’électrolyseur possède cette fonction.

L’électrolyse doit être redémarrée en entrée de saison ou arrêtée en fin de saison, dès que l’eau atteint la température de 16° C. Pendant les périodes intermédiaires, où l’eau reste active jusqu’à une température de 12° C, il faut utiliser un traitement au chlore sans stabilisant de préférence.

Les avantages du traitement au sel

Le traitement de l’eau de piscine au sel est simple d’utilisation, il n’y a pas, ou très peu de produits chimiques à manipuler.
L’électrolyse au sel est un traitement 100% naturel, écologique et économique car bien souvent il se suffit à lui-même. Il permet de diminuer la consommation de produits annexes comme d’algicide.
Le traitement reste efficace même avec une eau à température élevée (28° C).
Il fonctionne de manière autonome. Mais ce traitement, fait fluctuer le pH et demande donc un contrôle fréquent de cette valeur. C’est pourquoi, il est fortement conseillé d’installer une régulation de pH.
C’est un traitement efficace, doux qui ne pique pas les muqueuses, les yeux. Il est idéal pour les enfants et les personnes qui ont des problèmes de peaux ou qui font des réactions au chlore.

Les inconvénients du traitement au sel

L’investissement pour acheter l’électrolyse au sel est assez onéreux, de plus, la cellule est à changer tous les 6 ans environ.
L’électrolyse est inefficace en présence d’un taux trop élevé de stabilisant dans la piscine. Cela peut être le cas si l’on passe du chlore au sel.
Ce traitement produit de la soude qui fait varier le pH.
L’eau de la piscine est 10 à 15 fois moins salée que la mer, mais sa très légère odeur et son très léger goût salé peuvent déplaire.