Le pH – Potentiel Hydrogène

Qu’est-ce que le pH ?

Le pH, qui est l’abréviation de potentiel hydrogène, est un paramètre servant à définir si un milieu est acide ou basique.
Ce terme a été utilisé pour la Première fois en 1909 par le chimiste danois Soren Peder Lauritz Sorensen, alors qu’il travaillait sur les ions hydrogènes.

Le pH 7, aussi appelé « pH neutre », caractérise un milieu neutre (ni acide ni basique). Il correspond au potentiel hydrogène de l’eau pure à 25°C.

Les solutions dont le PH est inférieur à 7 sont acides.
Celles dont le PH est supérieur à 7 sont basiques.

A noter : le pH des solutions physiologiques est de 7,41.

Acide ou basique ?

La valeur du pH d’une solution est directement liée à sa concentration en ions oxonium H3O+ qui proviennent de la fixation d’un proton H+ sur une molécule d’eau.

Un milieu acide (correspondant à un PH faible) présente une forte concentration en ions oxonium.
Une solution aqueuse est considérée comme acide quand elle contient plus d’ions H3O+ que l’eau pure.

Inversement, un milieu basique (correspondant à un PH élevé) se caractérise par la présence d’ions hydroxydes HO- qui proviennent de la perte d’un proton H+ par une molécule d’eau.
Une solution aqueuse est considérée basique quand elle contient plus d’ions HO- que l’eau pure.

En règle générale, l’ajout d’un acide diminue le pH d’une solution neutre ou basique ; inversement, l’ajout d’une base augmente le pH d’une solution acide ou neutre.

A noter :

le pH est un facteur logarithmique : il diminue d’une unité quand une solution devient dix fois plus acide, de deux unités quand elle devient 100 fois plus acide, de trois unités quand elle devient 1000 fois plus acide et ainsi de suite…

Comment mesurer le pH ?

Il existe de nombreuses façons de mesurer le pH d’une solution aqueuse.
On peut tout d’abord le mesurer par électrochimie à l’aide d’un appareil appelé pH-mètre.

On peut aussi utiliser des indicateurs de pH ou indicateurs acide-base : il s’agit de substances qui ont la propriété de changer de couleur en fonction de l’acidité du milieu environnant.
Ces indicateurs colorés sont utilisés dans les domaines de la chimie, la biologie, la médecine et la piscine.

Le mélange de plusieurs indicateurs colorés permet d’obtenir un indicateur universel c’est-à-dire un produit qui change graduellement de couleur en fonction du pH.
Le papier pH, très utilisé pour mesurer l’acidité, est en fait un papier imbibé d’un indicateur universel.
Quand on le trempe dans une solution, il prend instantanément la couleur correspondant à un certain pH.

En résumé :

Le pH (potentiel Hydrogène) permet d’évaluer la concentration de l’ion hydrogène dans une solution. Cette grandeur chimique mesure le caractère acide ou basique d’une solution aqueuse. Plus la solution est acide, plus la valeur du pH est faible et inversement.

Le pH se mesure sur une échelle (graduée de 1 en 1) qui va, par convention, de 0 à 14.

0 est la plus forte acidité : concentration très élevée en acides (et très faible en bases)

14 est la plus forte basicité ou alcalinité : concentration très faible en acides (et très élevée en bases).

et 7 la neutralité (concentration équivalente en acides et en bases).